Les Fabriques de l’Etrange: performance, transmedia et crowdsourcing

Foolish People est une association de créatifs spécialisés dans la production de performances théâtrales “sans scène” ou immersives. Aujourd’hui, à l’occasion du projet “Strange Factories, ils ambitionnent de s’ériger en producteur culturel global. A la fois film, représentation théâtrale et narration immersive ludique “connectée”, le projet “Strange Factories” s’inscrit à la croisée des genres  pour proposer un dispositif fictionnel expérimental. Afin de mener à bien ce projet, les producteurs lancent un appel aux dons sur la plateforme indigogo: les donateurs sont d’entrée de jeu immergés dans l’univers de fiction tout en participant au financement de la production. 

image

L’expérience proposée est celle d’une histoire se déployant à travers plusieurs supports (un film, une performance théâtrale, des fragments de fiction en ligne) et s’incarnant surtout dans un lieu “autre”, où se manifeste la fiction. Plus concrètement, les spectateurs devenus participants de la fiction, auront rendez-vous dans une fabrique (ou une maison, on ne sait pas très bien) issue de l’histoire racontée. A la manière d’un parc à thème ou d’une performance théâtrale impliquant le public, les participants pourront interagir avec les personnages, évoluer dans les décors, découvrir les secrets attenant à l’intrigue, etc. Les acteurs seront les mêmes que ceux du film qui sera projeté lors d’une tournée de performances, puis distribué sous format DVD.

L’histoire est, elle, plutôt tarabiscotée: entre périple initiatique d’un écrivain et faits inexpliqués dans un village reculé, l’ambiance est twin peaksienne à souhait. En effet, Victor, l’écrivain en question, accompagné de quatre amis artistes (dont un clown - ça n’augure rien de bon), partent dans un village où habite un certain Stronheim, adepte d’un culte pagain et propriétaire d’une… “fabrique de l’étrange”. Le reste des villageois participent à des rites à base de drogues hallucinogènes qui se transforment en expériences hallucinatoires / rites initiatiques (bref, on n’est pas loin des années 60 ou du film d’horreur au choix).

image

Pour l’heure, l’expérience commence déjà sous la forme d’une série de micro-récits oniriques twittés, écrits par un auteur à partir de rêves communiqués par des internautes. Cette anthologie “électronique”, proche de l’écriture automatique, participe à une campagne de crowdsourcing pour financer la production du projet. En envoyant ses rêves et amorces narratives, les participants pourront peut être gagner un séjour sur les lieux du tournage, en République Tchèque. Parallèlement, les donations fonctionnent par paliers: de 10$ à 2500$. Chaque palier est inséré dans la narration (“vous vous retrouvez dans une clairière où vous rencontrez tel personnage…”) à la manière du genre le Livre Dont Vous Etes le Héros. Chaque donateur entre progressivement dans l’intrigue (en donnant 10$, le donateur obtient un mot de passe pour accéder à un site délivrant des indices, être habillé en costume des années 20 lors d’une des performances) et dans les coulisses de la production (assister à un workshop et à la fête post-projection).

Foolish People ont déjà collaboré avec Secret Cinema (le festival proposant de “revisiter” l’univers d’un film dont l’identité est tenue secrète jusqu’à l’événement) ou la BBC. Leurs projets mêlent immersion corporelle dans la fiction, spectacle destructuré, ambiance onirique (ou de rêve éveillé), orchestration d’une “oeuvre totale” à plusieurs points d’entrée et recours à des logiques de gaming ainsi qu’aux réseaux sociaux.

Lire l’article de Wired UK

  • Pour faire un don (à partir de 10$) et participer à l’expérience cliquez ici